Statesman nous a quittés

C'est aujourd'hui que l'épisode 5 de la suite de missions emblématiques « Qui va mourir ? » a été mis en ligne. Ces missions mettent en scène la mort de l'un des personnage les plus importants de City of Heroes : Statesman, le leader de la Phalange de la Liberté.

Les joueurs de City of Heroes connaissent bien Statesman : depuis la sortie, il est le visage du premier MMORPG de super héros. Les plus anciens savent aussi qu'il était l'alter ego de Jack Emmert, le premier Lead Designer du jeu. Récemment, les développeurs ont décidé de créer l'évènement en "tuant" ce personnage. Matt "Positron" Miller, actuel Lead Designer, nous raconte comment et pourquoi ils ont pris cette décision.

Tuer Statesman et le retirer de City of Heroes n'a jamais été quelque chose que nous avons pris à la légère. Les vétérans du jeu savent que le personnage était l'alter ego de Jack Emmert, qui était le lead designer qui a lancé City of Heroes en 2004. Jack était appelé Statesman sur les forums, a créé l'histoire de ce personnage et a contribué à ce que ce personnage devienne central dans la promotion du jeu. Tuer ce personnage signifie beaucoup de choses pour beaucoup de gens, mais pour moi c'était l'ultime déclaration que City of Heroes a grandi et quitté le nid dans lequel il est né.

Beaucoup de joueurs pensaient que nous allions le faire quand Paragon Studios a été fondé et Cryptic a arrêté de travailler sur le jeu pour se pencher sur d'autres activités. Ça semblait simple de tuer le personnage et le retirer du jeu, mais ça ne l'était pas du tout. Statesman, comme je l'ai déjà dit, était l'e personnage central, le "mec-sur-la boite", et était un peu partout dans l'histoire du jeu. Il était un ennemi dans les missions des vilains, un allié dans celle des héros, un objectif dans d'autres, et avait même sa propre mission commando. Lorsque Paragon a été fondée, nous avons discuté de l'idée d'une histoire dans laquelle Statesman était tué, mais nous avons finalement décidé que le moment était mal choisi.

Puis Freedom est arrivé.

Tôt dans le développement de Freedom, nous avons eu une réunion où tout le monde a eu le champ libre pour partager ses idées pour ce qui pourrait être inclus dans cette mise à jour majeure. A la fin de la réunion quelqu'un a dit "peut-on tuer Statesman?" Au début, j'ai été choqué que ce soit remis sur le tapis une nouvelle fois, j'avais jugé cette affaire close. Trop de travail, pas assez de temps, surtout avec toutes les autres choses qui allaient dans l'épisode 21 et le lancement de Freedom à ce moment là. Pourtant, n'était-ce pas l'objectif du système incarné que de laisser les joueurs surpasser même les plus puissants personnages de City of Heroes ?

Ce n'était pas une mauvaise idée. Nous avions réfléchi sur cette énigme pendant des jours quand j'ai eu l'idée d'une suite de mission mensuelle, comme un comics-book, qui pourrait nous donner le temps de réellement tuer le personnage. Puis j'ai eu l'idée d'en faire une sorte de compte à rebours,  laissant entendre que l'un des « huits survivants » périrait avant la fin de l'arc.

C'était exactement ce dont nous avions pour parvenir à tuer un personnage emblématique comme Statesman. Ça nous a donné le temps de lancer Freedom comme il était initialement prévu, sans mettre une grosse pagaille dans le monde du jeu dès le départ. En outre, ça nous a permis de raconter une meilleure histoire, avec un méchant mystérieux et pourtant connus qui réussi enfin l'impossible. Nous avons pu établir comment Darrin Wade réalise cet exploit au cours de plusieurs mini-histoire  au cours des premiers mois. Nous avons été capables de raconter l'histoire à la fois du point de vue d'un héros et celui d'un vilain de sorte que tout le monde puisse vivre cette histoire selon ses propres motivations.

Nous avons dit dans le passé que le personnage tué sera retiré du jeu et cela est vrai. Avec le lancement de l'épisode 23 plus tard cette année, Statesman ne sera plus dans le monde du jeu  pour donner sa mission commando (ce devoir retombera sur quelqu'un d'autre), et des références à lui seront retirées aussi. Nous ne l'avons pas fait pour l'épisode 22 parce que l'histoire sera toujours en cours lorsque celui-ci sera lancé et que nous voulions que le jeu reflète la fin de l'histoire et non pas les cinq septièmes de cette histoire.

Un endroit où vous pourriez être surpris de voir encore Statesman sera le matériel de promotion et les écrans de chargement du jeu. Il y a un effort conscient pour nous de ne pas changer radicalement notre image de marque pour les gens peu familiers avec ce qu'il se passe en jeu. Notre écran de connexion continuera à afficher son image, mais ce sera fait comme une sorte de mémorial à l'homme qui a donné vie à City of Heroes. Nous avons gardé ces images de Statesman non pas pour nos forumers  purs et durs mais pour les nouveaux joueurs que City of Heroes Freedom continue d'attirer. Nous avons utilisé Statesman dans la promotion du jeu pendant de nombreuses années et ce serait un faux pas de le supprimer complètement, et je pense que vous serez d'accord.

J'adorerais voir vos pensées sur cet évènement dans l'histoire du jeu. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le hashtag #Statesman sur Twitter pour vous exprimer. Dites-nous ce que vous pensez, et où vous pensez que l'histoire peut ou doit aller dans le futur.

Nous avons donc jusqu'à l'épisode 23 pour faire nos adieux à Marcus "Statesman" Cole. Ensuite viendra le temps de la découverte de nouvelles histoires. On se demande notamment comment réagiront les membres restants de la Phalange de la Liberté ou encore le redoutable Lord Recluse, le meilleur ennemi du champion de Paragon City ...

Source : http://na.cityofheroes.com/en/news/news_archive/the_intrepid_informer_issue_17.php

Réactions (91)


Que pensez-vous de City of Heroes ?

248 aiment, 46 pas.
Note moyenne : (306 évaluations | 16 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de City of Heroes
(67 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu