City Of Villains : Les fantômes de Port Oakes

Le second Guide de Zone révèle l’histoire de l’île la plus hantée des Insoumises. Les recrues d’Arachnos qui survivent à l’épreuve de l’île de la Clémence continueront leur carrère de malandrins dans Port Oakes, l’une des premières colonies installées dans les Insoumises. De nos jours, les environs est la forteresse d’un syndicat du crime connu en tant que “La Famille”.

Port Oakes

Dominé par Fort Hades et la Tour de Guet Arachnos, Port Oakes se situe au cœur de l’empire maritime de Lord Recluse. Un mélange de tours résidentielles modernes, de taudis informes et de commerces douteux, Port Oakes est un repaire de malandrins dont l’histoire s’écrit en lettres de sang.

Le pirate connu sous le nom de BlackBeard venait juste de capturer le Concorde et l’avait rebaptisé Revanche de la Reine Anne. Il cherchait un endroit pour lui faire passer le baptême du feu, et jeta son dévolu sur une île en particulier, qui avait vu s’établir récemment un fort français. Peu approvisionné en fusils, le fort et ses défenseurs français ne purent faire le poids contre cet assaut sanglant orchestré par BlackBeard et son équipage.

Les soldats encerclés se rendirent et implorèrent la clémence, mais en vain. Le fort devint une horrible scène de carnage massif. Ce n’est qu’à la vue d’une frégate croisant à l’horizon que la boucherie cessa. Bien que le navire ne s’approcha jamais de l’île, BlackBeard et son équipage s’esquivèrent et entamèrent leur désormais célèbre route en mettant tout à feu et à sang.


Quand les français arrivèrent finalement avec le reste des cannons du fort, ils ne trouvèrent que mort et destruction. En dépit du voile inquiétant qui flottait sur l’île, les cannons furent installés et le navire resta pour renforcer la garnison du fort.

Les apparitions se manifestèrent dès la première nuit. L’esprit des soldats français massacrés sortirent des ténèbres et attaquèrent les marins. Les marins terrifiés abandonnèrent le fort aux mains des fantômes et jamais ne revinrent. Abandonné et hanté, le fort resta relativement peu utilisé pendant plus d’une centaine d’années. Plusieurs bandes de pirates y élurent domicile, mais à chaque fois, les esprits en colère exécutèrent leur implacable vengeance. La plupart des victimes rejoignirent les rangs des fantômes dès le lendemain, en tant qu’esprit servants. Au fil du temps, les esprits originels sont devenus les “Mains Rouges” à cause des traces qui tachaient leur forme éthérée. Leurs servants prirent le nom de “Hallucination Nocturne”.


Dans les prémisses du 19ème siècle, le havre depuis longtemps oublié reposant aux pieds du fort procura un repaire de choix pour les équipages mutins et autres racailles en quête d’une cachette. Cette communauté de rebuts finit par former un jour un village simplement appelé « les Docks. » Les indigènes tentèrent d’occuper le fort à plusieurs reprises, mais les Mains Rouges étaient toujours autant impitoyables.

Finalement, un vieux prêtre Jésuite du nom de Padre Gerard Henri décida de nettoyer le fort de d’apporter la paix à ces âmes troublées. Henri accomplit une sorte d’exorcisme sur le lieu. Lorsqu’il mit fin à la cérémonie, les esprits connaissaient à nouveau la quiétude.

Ou du moins le croyait-on. En vérité, les esprits avaient été repoussés hors de la forteresse seulement de jour. Ils revenaient chaque nuit pour se venger.

Les colons de l’île utilisèrent le fort en tant que résidence mais ne possédaient aucun armement moderne pour l’équiper de façon décente. Ainsi, les Docks furent une proie facile pour les Sergent Westin Oakes lorsqu’il « libéra » le village en 1901. Il rebaptisa l’île Port Oakes mais les Docks eux-mêmes gardèrent leur nom. Les compagnons de Oakes réoccupèrent le fort et l’utilisèrent pour surveiller la racaille meurtrière qu’il surplombait. L’ordre remplaça le chaos et en dépit de la nature draconienne des dirigeants (ou plutôt à cause de celle-ci), les Docks prospérèrent. Les libertins criminels de la ville furent rassemblés et utilisés pour la création d’un nouveau marché pour les produits de contrebande.


L’arrivée d’Arachnos n’était pas un mal pour les gens des Docks. Archanos procura la sécurité contre plusieurs mercenaires, super-héros, et agences gouvernementales qui menacèrent de nettoyer les Docks à plusieurs reprises. Plusieurs nouveaux bâtiments furent érigés dans le centre ville avec l’avènement d’Arachnos, néanmoins les constructions ralentirent peu après. Les super-héros qui ne pouvaient plus menacer directement les Docks mirent alors la pression sur ceux qui faisaient affaires avec eux depuis l’autre côté de la mer − généralement en déroutant tous ceux qui commerçaient avec Port Oakes.

Cela eut finalement un impact sur les Docks à la fin des années 1980, alors Arachnos occupa et réaménagea le vieux fort et lui donna son nom − Fort Hades, car celui-ci était vraiment une terre de désolation.

Les agents de Lord Recluse prirent bonne note des Mains Rouges de Fort Hades. Ils les avaient étudiés pour savoir s’ils pourraient être utilisés comme une armée éthérée. Le problème est que les Mains Rouges sont liés au site de leur affreux massacre. Si ces chaînes pouvaient être brisées, cependant, ils constitueraient de redoutables assassins.


En ce moment, Port Oakes n’a aucun gouverneur. Le précédent a été arrêté par Interpol, laissant derrière lui un pouvoir vacant qui a déclenché un guerre de gang entre son fils, Emil Marcone, et son ancien conseiller, Guido Verant dit le « Taxeur ». Emil proclame qu’il lui revient par droit du sang. Guido a une vue plus « éclairée » de la situation et dit qu’il n’existe aucun droit de lignée dans la « république » d’Arachnos.

Lors Recluse pourrait facilement mettre un terme à ce conflit sans intérêt s’il voulait bien mettre un gouverneur en place. Il trouve le combat amusant, toutefois, et croit fermement en la « loi du plus fort ». Il attendra et jugera qui mérite le droit de gouverner. Il n’y aura pas de mal à éroder un peu le pouvoir de la Famille durant le procédé − ils commençaient à devenir un peu trop fort au goût de Recluse.

Pour plus d’informations au sujet de Port Oakes, vous pouvez vous référer à l’expérience de Ghost Widow avec les fantômes de Fort Hades dans l’entrée de son journal datant du 8 Juillet.
Source : http://fr.cityofvillains.com/news/articles/66/

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de City of Heroes ?

248 aiment, 46 pas.
Note moyenne : (306 évaluations | 16 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de City of Heroes
(67 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu