Siren's Call



Conséquences de la mort tragique d’un héros
Par Jackson Turner

Steel Canyon, 14 Septembre 2005 - Avec la remise du très attendu Rapport concernant Siren’s Call, émanant de l’OGUP (l’Office de Gestion des Urgences de Paragon), l’attention se porte une fois de plus sur la région côtière dévastée. D’après l’évaluation commune de la Commission de Régulation du Nucléaire-OGUP de la zone, dans les dix mois qui ont suivi le désastre, le niveau de radiations est tombé de la valeur élevée de 6000-5000 rads à moins de 150, permettant désormais un accès contrôlé à Siren’s Call.

Aussitôt après, le Conseiller de Siren’s Call, John Chard a fait paraître une déclaration concernant la levée partielle de la quarantaine. “Bien que le rapport de la OGUP-CRN soit une merveilleuse nouvelle, la première chose à faire avant la réouverture des commerces de Siren’s Call est de venir en aide à la population en maîtrisant l’élément criminel qui a infesté la zone au cours des deux derniers mois. En coordination avec le BFAS et Freedom Corps, j’ai établi des nouvelles directives concernant le niveau de sécurité pour les héros qui désirent nous aider. Plus d’informations au sujet de ces qualifications et procédures seront consultables dans un future proche.”

Cette situation inquiétante n’a pas été du goût de tout le monde dans Paragon City. Pour quelques uns, il s’agit de rouvrir les vieilles blessures provoquées par cette horrible journée. Pour un homme en particulier, cela fait remonter un amer sentiment de perte de récriminations incessantes. Robert Danner est cet homme, et il ne supporte pas seulement le lourd fardeau d’avoir perdu son seul frère, mais aussi celui du difficile combat qu’il mène pour laver le nom et la réputation de son frère. Depuis son appartement dans Steel Canyon, les yeux âgés de Robert Danner s’attarde souvent vers l’est et le distant miroitement de Siren’s Call, et fréquemment ces yeux luisent d’une colère à peine contenue. Pour Robert, son frère Tom était un héros, rien de moins. “Sunburst ne mérite pas la réputation dont l’histoire l’a affublé. Tom était un véritable champion, dévoué à protéger Paragon City et à servir d’une façon désintéressée ses citoyens. Je ne sais pas ce qu’il lui est arrivé dans Siren’s Call, mais je réfute tout nettement la version officielle. Il n’est pas à l’origine d’une explosion massive. Je suis intimement convaincu que les autorités sont au courant de cela et n’ont néanmoins fait que très peu pour reconnaître la vérité. Bien sûr, ils ont érigé une statue de Sunburst près du site de l’explosion mais il s’agit là plus d’un avertissement − une déclaration de prudence sur l’utilisation irresponsable des pouvoirs − qu’un véritable hommage. Je trouve cela offensant.”

Il y a près d’un an, Sunburst s’est retrouvé impliqué dans la poursuite d’un voleur à la petite semaine qui l’a conduit sur les docks de Siren’s Call. Personne ne conteste ce qui s‘est passé ensuite. Une explosion, d’une magnitude équivalente à une bombe nucléaire d’une demi mégatonne (avec un pic de surpression à 10psi mesurée dans une zone de 2.90 km) a complètement désintégré Sunburst et le criminel, détruisant au passage les Murailles de Guerre de la côte et laissant un gigantesque cratère partiel et une région contaminée par la radioactivité. D’après le BFAS, la cause était une réaction en chaîne incontrôlable due aux pouvoirs de Sunburst, résultant en une brève mais mortelle libération d’énergie thermonucléaire. “Ce ne fut rien que la tragique conséquence de l’incapacité d’un héros à dominer ses propres pouvoirs” mentionne le rapport officiel. « Thomas Danner, alias Sunburst, avait montré de l’insouciance dans le passé, causant des dégâts collatéraux à plusieurs reprises. L’évènement de Siren’s Call a prouvé être l’apogée fatidique de son mépris pour les protocoles en règle.”

Robert Danner crie au scandale. “Je pense que mon frère a été leurré. Je pense qu’il est tombé dans un piège. Le BFAS le sait. Statesman le sait. Tout le monde le sait. Mais ils ne veulent rien y faire. Maintenant, après près d’une année de quarantaine, après toutes les évacuations et les avertissements contre les radiations extrêmes, ils finissent pas ouvrir l’endroit aux héros. Les Murailles de Guerre sont toujours inactives et les criminels pullulent dans Siren’s Call.”

En dépit des constantes demandes d’information auprès du BFAS, ils ont refusé de commenter sur les allégations de Mr. Danner. D’autres questions restent aussi sans réponses. Il est bien connu que pendant les jours suivant l’explosion, le Conseiller Chard avait requis une aide de l’Agence Fédérale de Gestion des Urgences (AFGU) afin de réparer les Murailles de Guerre. Plus tard, il a retiré sa demande. Quant on lui a posé la question du pourquoi ce revirement, Chard, a cette époque, avait cité le rapport initial du CRN qui mentionnait que la zone était trop dangereuse pour y travailler. Maintenant que le niveau de radiation est redescendu à un niveau acceptable, le Times a redemandé au Conseiller s’il allait redemander l’aide de la AFGU. “Pas pour l’instant,” nous a-t-il répondu au téléphone. “Ce dont nous avons besoin, c’est une aide pour lutter contre les différentes organisations criminelles qui ont tiré profit de cette tragédie. Nous avons besoin de super-héros de haut niveau de sécurité dans Siren’s Call afin qu’il rétablissent la loi et l’ordre avant que nous pensions à reconstruire.”

En dépit de la nature suspecte de l’origine historique de la région − fondée pour servir de d’appât pirate pour conduire les bateaux marchands à leur perte − les résidents de Siren’s Call ont été au première loge lors de la guerre contre le crime et l’injustice. Depuis son importance en tant que raffinerie de pétrole majeure à son industrie haute technologique naissante, Siren’s Call a joué un rôle viral dans le redressement de l’économie de Paragon City, et pourrait l’être encore. Bien que les actions contestables du gouvernement dans les heures et jours qui suivirent aient justifié un examen minutieux, il semble que finalement la reconstruction de Siren’s Call ait sérieusement commencé. Pour les milliers de résidents affectés, cette une bonne nouvelle. Pour Robert Danner, les questions, les doutes, et le combat pour laver le nom de son frère reste. Le Paragon Times continuera à enquêter sur cette histoire encore non élucidée.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de City of Heroes ?

248 aiment, 46 pas.
Note moyenne : (306 évaluations | 16 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de City of Heroes
(67 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu