Freakshow

Armes à feu et drogue sont depuis longtemps associées au crime, et aucun gang de criminels ne peut plus illustrer cela que les Freakshow. Débutant comme un simple gang de rue il y a plus d'une décade, les Freakshow ont évolué (ou régressé, si vous préférez) en l'une des plus effrayantes et des plus haïes organisations criminelles de Paragon City. Les Freakshow ne sont pas un gang de rue ordinaire. Bien qu'ils opèrent comme beaucoup d'autres, ils ont un avantage sur ces derniers, pour lesquels ils tueraient (ou essaieraient) : les super pouvoirs.

Normalement un groupe comme les Freakshow n'aurait jamais du avoir accès aux puissants produits chimiques dopants qui sont aujourd'hui devenus la base de leur régime quotidien ; ni au matériel et aux armes avec lesquels ils ornent leurs corps aujourd'hui. Hélas, pour le reste de la ville, la fortune décida de sourire aux Freakshow en cette nuit fatidique où le gang détourna un camion blindé. Ce dernier transportait des drogues expérimentales des Industries Crey. Ne reculant jamais face à une nouvelle, et potentiellement mortelle, drogue, quelques membres décidèrent de les essayer sur eux-mêmes.

La drogue en question était un amplificateur physique expérimental développé pour les militaires. Le composé leur déforma le corps pendant plusieurs heures, leur donnant des attributs physiques surhumains, une incroyable tolérance à la douleur, et une grande dépendance aux narcotiques.
Grâce à ces nouveaux attributs, ils purent également étendre leurs capacités au-delà de ce que le sérum pouvait fournir. Les propriétés régénératives du sérum permirent aux corps des membres de Freakshow de s'adapter facilement à des implants cybernétiques. En effet, cette technologie étant encore relativement jeune et peu testée, peu de corps sont capables de supporter des membres expérimentaux et des remplacements d'organes. Une fois que les Freakshow comprirent ce qu'ils pouvaient y gagner, ils ne tardèrent pas à se " cybernétiser ".

Dans le même temps, apparu un vrai leader dans les rangs des Freakshow. L'un des fondateurs, qui s'auto prénommait Dreck, longtemps le cerveau des opérations, décida qu'il était temps que son rang de Président devienne officiel. Il du " écarter " deux douzaines de challengers afin d'atteindre cette position, mais une fois qu'il avait établi sa suprématie, Dreck su finalement convaincre les Freakshow qu'il était temps d'aller de l'avant.
Dreck et les Freakshow commencèrent à prêcher une philosophie d'abandon à la rage. Ils jouaient avec le sentiment d'impuissance ; particulièrement chez les jeunes hommes d'une vingtaine d'années dont les " bons jobs " ne leur offraient ni espoir, ni joie. De jeunes hommes haïssant le monde parce qu'ils n'arrivent pas à s'y retrouver, à le comprendre,cherchant quelqu'un, n'importe qui, capable de leur fournir des explications. Malheureusement, cet homme était Dreck.

Alors qu'ils semblent n'avoir aucune base centrale d'opérations, leurs activités récentes sont plus organisées qu'auparavant. Dans certains quartiers dangereux de la cité, ils ont une effroyable influence sur des voisinages entiers. Ils paraissent aussi avoir accès à de nouveaux et plus dangereux implants cybernétiques, faisant d'eux une menace plus mortelle que jamais.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de City of Heroes ?

248 aiment, 46 pas.
Note moyenne : (306 évaluations | 16 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de City of Heroes
(67 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu