Cinquième entrée

22 Juin 2005 - Il y a encore eu un incident avec la Lignée aujourd’hui. L’un des Radiants de ce qu’ils appellent l’Héritage de la Lumière a mené un assaut contre moi. Ou plutôt envoyé des agneaux à l’abattoir… Ses acolytes, ces Luisants, sont d’un pathétique ! Je ne comprendrai jamais comment la Lignée parvient à convaincre des individus visiblement aussi peu doués pour les arts mystiques d’affronter le danger. Les membres de l’Héritage de l’Acier sont encore plus intrigants : ils sont les gardes de la Chaîne. Ces Adamantins et ces Consacrés n’ont aucun pouvoir visible, ce qui ne les empêche pas de servir de bouclier aux mages de leur groupe. Ils ont appris aujourd’hui à leurs dépens combien leur position était risquée…

Mais aucun ne regrettera autant cette initiative que le Radiant Wilcox, qui menait la charge. Il fut capturé, torturé puis exécuté pour son impudence, même si je dois reconnaître qu’il a su faire face à la mort en toute dignité. Ce n’est pas sans une certaine tristesse que j’ai assisté à son trépas, tout en me remémorant ma première rencontre avec la Lignée et ses sinistres plans.

Je venais juste de recouvrer ma liberté et je parcourais les Insoumises sans la compagnie de ce pauvre Wretch pour la première fois. Avec le recul, je pense que c’est pourquoi ils ont choisi ce moment pour attaquer. Je me souviens d’une flamme ; je sais maintenant qu’elle venait d’un de ceux de l’Héritage du Feu. Elle m’a traversée, bien sûr, mais je me souviens de son intensité. Le lanceur surgit alors, un homme des plus banals, malgré son accoutrement bigarré. Avec une rage aussi intense que la flamme qu’il avait projetée, il cria : “Je suis Inferno et, à partir de maintenant, la Lignée ne tolérera plus votre usage déviant de la magie !” Il ordonna ensuite à ses hommes d’attaquer et j’allais fuir quand Wretch, qui avait dû me suivre à distance, surgit.

Wretch prend vraiment soin de moi, mais il n’est guère plaisant à regarder. Il plongea au milieu de mes agresseurs en hurlant comme un dément. Je n’eus que peu de choses à faire ce jour-là, grâce à mon protecteur. Je demandai ensuite à Wretch de m’apporter les parures de ces gens. J’appris ainsi qu’il s’agissait de personnes bien ordinaires choisies pour une tâche extraordinaire : contrôler l’usage des arts mystiques. Ils pensent être des héros, mais je crains qu’ils ne s’attaquent à des choses qui les dépassent.

Aussi dérisoires soient-ils, ils sont parvenus à devenir une réelle menace. Leurs rangs ont grossi et leurs gardes armés d’acier peuvent être redoutables en nombre. Les pratiquants des arts sombres devraient se méfier de ces fanatiques. 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de City of Villains ?

68 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (90 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de City of Villains
(16 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu