Le début de la guerre

Ces évènements se déroulent entre 1930 et 1942.

Et la guerre fut...

Tandis que les années 30 voyaient l'entrée du super-héros dans la culture populaire américaine, l'Allemagne voyait un régime fasciste s'installer au pouvoir. Les Nazis représentaient une menace grandissante pour la liberté en Europe, voire dans le monde entier. Hitler et ses partisans avaient transformé l’Allemagne en une puissance militaire et industrielle, dont l’armée était l’une des plus grandes et des plus technologiquement avancées au monde. Au début de la Seconde Guerre Mondiale, les Etats-Unis commencèrent enfin à voir au-delà de leurs propres problèmes pour se rendre compte qu’il y en avait de plus sérieux dont il fallait s’occuper.

En Europe, la Grande-Bretagne résistait tant bien que mal, protégée de l’invasion allemande par son aviation, sa flotte réduite et de petits mais dévoués groupes de héros tels que la Patrouille de l’Aube. Les Nazis venaient de dévoiler leur propre groupe de héros, le Storm Korps, ce qui changea les guerres modernes à jamais. En Asie, le Japon occupait d’ores et déjà de vastes territoires en Chine, en Asie du Sud-Est et menaçait désormais les possessions américaines aux Philippines et même la côte Ouest. Les Etats-Unis semblaient inévitablement devoir se joindre à la guerre. Lentement, l’armée américaine s’y préparait et, suivant l’exemple européen, commença à recruter des héros dans ses propres rangs.

Cette préparation fut insuffisante et trop tardive. Le 7 décembre 1941, les Etats-Unis durent se joindre au conflit suite à des attaques simultanées sur chacun de ses fronts potentiels. A Hawaï, les Japonais bombardèrent massivement Pearl Harbour. Un groupe de super-héros nazis lança une attaque semblable et tout aussi dévastatrice sur Paragon City. Son port était la base d’opération d’un programme visant à transporter l’équipement militaire vers les Iles Britanniques assiégées. Le plus important convoi s’était rassemblé à Paragon City : des centaines de cargos protégés par une flotte de navires de guerre et de sous-marins de l’US Navy. En l’espace de quelques heures, les Nazis frappèrent l’ensemble du port. Des soldats surpuissants brisèrent les navires à main nue. D’autres, équipés de propulseurs dorsaux, fendirent l’air en lançant des roquettes sur les coques fragiles. Des tirs d’énergie pure retentirent toute la nuit, ne laissant dans leur sillage que mort et désolation.

L'espoir

La Phalange de la Liberté s’éleva pour contrer l’attaque nazie mais, le temps d’organiser une contre-offensive, l‘attaque touchait à sa fin. Les Allemands se retirèrent à travers une mer de feu, tandis que des milliers trouvaient la mort dans cet enfer aquatique. Un tel désastre convainquit rapidement le Congrès de déclarer la guerre aux deux puissances de l’Axe. Les premiers à partir au combat furent ces héros qui avaient souffert au cours du raid sur Paragon City. La Phalange de la Liberté, qui ne cessait d’accueillir de nouveaux volontaires dans ses rangs, entreprit un pénible voyage à travers l’Atlantique pour soutenir la Patrouille de l’Aube en Angleterre.

Paragon City devint la principale base de recrutement de super-soldats. L’armée américaine mit en place des structures d’entraînement spéciales et modifia les règles de recrutement pour permettre aux héros costumés et anonymes de participer à l’effort de guerre. Des héros de tout le pays et de tout l’hémisphère Ouest vinrent en ville pour y apprendre non seulement à maîtriser leurs pouvoirs et leurs facultés, mais aussi à se battre au sein d’une armée. Combattre des criminels et des fous costumés dans les rues était une chose, être mené au combat par des super-soldats entraînés face à des troupes armées en était une autre. En 1942, le premier groupe de nouvelles recrues forma la Première Hero Brigade et était prête à partir pour l’Angleterre.

Tandis que la Première Hero Brigade se rassemblait à Liberty Plaza pour son départ, un grondement terrible se fit entendre, le sol se mit à trembler et le soleil fut inexplicablement occulté. Au-dessus de la ville, des super-soldats nazis apparurent dans les uniformes noirs et rouges qui inspireraient bientôt la crainte sur toute la côte Est : la Cinquième Colonne se dévoilait au grand jour. Les Nazis s’étaient cachés depuis les attaques du 7 décembre, dans l’attente de pouvoir frapper de nouveau. Mais cela ne fut pas aussi facile cette fois. La Première Brigade répondit présente et gagna la première de nombreuses batailles épiques contre les forces nazies, sur le sol américain ou à l’étranger. Ayant perdu une bataille mais pas la guerre, la Cinquième Colonne s’envola vers sa cachette, revenant sans cesse à la charge au cours des quatre années qui suivirent. La Première Hero Brigade partit quant à elle en Europe pour se battre en terre ennemie.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de City of Heroes ?

248 aiment, 46 pas.
Note moyenne : (306 évaluations | 16 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de City of Heroes
(67 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu